Mutuelle étudiant : le rituel annuel

Tous les ans, le mois de septembre voit affluer de nouveaux étudiants au sein des universités et autres établissement d’enseignement supérieur. Et choisir une mutuelle est une étape indispensable pour tous les élèves de l’enseignement supérieur, et ce, peu importe l’année à laquelle ils s’inscrivent (de la première année au doctorat). Cependant, les offres et les garanties des mutuelles ne sont pas toutes les mêmes aussi bien selon le statut familial ou professionnel (près d’un étudiant sur deux possède un travail  en parallèle de ses études) que selon l’année universitaires à laquelle l’étudiant est inscrit (l’âge est donc pris en compte). En effet, les modalités de prise en charge varient en fonction de tous ces critères.

Pour une protection sociale étudiante

La vie d’étudiant n’est pas des plus aisées, notamment sur le plan financier. Alors se couvrir en vue de tout éventuel problème de santé durant l’année devient un impératif pour tous afin de ne pas avoir à payer des frais trop élevés en cas d’hospitalisation, de consultation de spécialiste (problèmes de vue, dentaires ou autres…) et d’achat de médicaments ou de traitements. Qui plus est, la souscription à une mutuelle est obligatoire et doit se faire dès l’inscription administrative en établissement d’enseignement supérieur (Université, prépa, BTS, IUT…).

L’Assurance Maladie est donc là pour accompagner chaque étudiant durant son parcours d’enseignement supérieur, notamment pour le remboursement de tous soins éventuels. C’est donc parmi un choix vaste et adapté à chaque personne, que l’étudiant devra souscrire à une mutuelle. La plus connue et la plus prisée d’entre elles étant la LMDE. Mais bien d’autres mutuelles proposent également des couvertures sociales intéressantes selon la région ou le département auquel est rattaché l’établissement et le lieu de résidence de l’étudiant.

Quelles modalités d’affiliation mutuelle ?

Le droit à l’accès à une mutuelle étudiante est régit par des critères inhérents à la fois à l’âge de l’étudiant, au statut professionnel des parents et à la localisation et à l’affiliation de son lieu de résidence à une caisse d’Assurance Maladie. Si et seulement si l’établissement dans lequel l’étudiant est inscrit n’est pas agréé par le régime étudiant de sécurité sociale alors il sera affilié à la caisse d’Assurance Maladie reliée à son lieu de résidence.

Pour les jeunes dont l’âge est compris en 16 et 19 ans, la souscription à la sécurité sociale étudiante est obligatoire et gratuite. Pour les plus de 20 ans, celle-ci est obligatoire et payante, sauf dans le cas où l’étudiant se verrait octroyer une bourse.