L’ACS et la CMU-C : complémentaires ?

Pour bénéficier de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS), il faut remplir certaines conditions liées à la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C). En effet, la caisse d’assurance maladie réclame, aux demandeurs de l’ACS, un dossier comprenant : soit le formulaire CERFA 12504-03, qui est destiné aux personnes qui briguent simultanément une demande de CMU-C ; soit le formulaire CERFA 12812-02, qui sert aux personnes certaines de ne pas pourvoir accéder à la CMU-C du fait de leur situation socio-économique; ainsi que les pièces justificatives demandées dans la page 4 de ces deux formulaires. Formulaires à télécharger gratuitement sur Internet ou à obtenir au centre de la caisse d’assurance maladie de votre commune. L’attribution de l’aide complémentaire santé se fera donc en fonction de votre condition financière et sociale. Si bien qu’une personne seule ne doit pas avoir des revenus excédant 10 491 euros par an, alors qu’un foyer de 4 personnes peut en bénéficier si ses ressources ne dépassent pas 22 032 euros par an.
A noter que le montant de l’ACS diffère selon l’âge du bénéficiaire. Il peut aller de 100 euros pour les moins de 16 ans à 500 euros pour les plus de 60 ans.

A quoi sert la CMU-C ?

Toutes les personnes qui ne disposent pas d’une caisse d’assurance maladie peuvent bénéficier de la CMU (couverture maladie universelle) et cela sans aucune condition de ressources. Les bénéficiaires de la CMU doivent en contrepartie financer leurs cotisations et avancer les frais de soins médicaux et d’hospitalisation. L’aide complémentaire à la CMU, ou CMU-C permet à ses bénéficiaires de ne pas avoir à avancer les frais médicaux. Un réel avantage lorsqu’on connait la durée des remboursements de certains frais médicaux.
De plus, toutes les personnes détentrices de la CMU-C ont un accès exclusif, obligatoire et de droit aux soins et à l’hospitalisation. Si bien qu’un professionnel de santé refusant quelques soins que ce soient aux bénéficiaires de la CMU-C peut se voir traduire devant le conseil de l’ordre des médecins (ou des dentistes). En effet, le refus de pratiquer des soins sur un patient bénéficiaire de la CMU-C est une infraction grave et contraire au code de déontologie de l’ordre des médecins.
La CMU-C permet donc de ne pas avoir à avancer les frais de soins ou d’hospitalisation et d’avoir accès en toute circonstance aux soins d’ordre sanitaires.

Un grand nombre de personnes sont sujets à des problèmes de vue. Si le port des lunettes est une des solutions les plus souvent recommandées par les ophtalmologistes (notamment pour la lecture ou pour regarder un film), beaucoup préfèrent porter des lentilles de contact au quotidien. Plus discrètes et moins chères que les montures et les verres correcteurs, elles sont de plus en plus prisées par les jeunes.

Les critères de remboursement par les mutuelles des lentilles
En plus d’être efficaces pour corriger la vue, les lentilles de contact peuvent également être portées pour des raisons esthétiques afin de changer la couleur de ses yeux. De ce fait, il faut savoir que seules les lentilles de contact correctrices des astigmates, des myopes ou des personnes souffrant de strabisme sont prises en charge par les mutuelles de santé. Bien entendu, vous ne pourrez acheter et porter des lentilles de contact qu’après avoir été ausculté par un ophtalmologue. Ce dernier vous octroiera alors une prescription si vous êtes enclin à porter des lentilles.

Quelles soient réutilisables ou non, journalières ou hebdomadaires, les lentilles correctrices sont remboursées au barème de 65% sur la base d’un forfait annuel, ce qui représente environ 25 euros. A noter que les produits d’entretien de vos lentilles de contact correctrices ne sont pas remboursés par l’assurance maladie. Cependant, ils ne sont pas très chers et peuvent éventuellement pris en charge par votre mutuelle. Plus économiques que les lunettes, les lentilles sont de plus en plus privilégiées par les personnes souffrant de troubles de la vue.

Les différentes formules des mutuelles santés

Le plus souvent, les lentilles de contact correctrices sont inclues dans la rubrique optique. Si vous n’en êtes pas sur, demandez à votre mutuelle. Généralement les mutuelles vous proposent différents forfaits pour vos lentilles correctrices, comme pour les lunettes d’ailleurs.

Il vous est donc possible de choisir un forfait sur les lentilles remboursées, un sur les lentilles non remboursées, mais aussi un forfait sur le remboursement total des frais qui ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie. Vous pouvez également demander à votre mutuelle ses forfaits pour le remboursement des produits d’entretien.
Afin de trouver la formule adéquate pour trouver votre mutuelle optique.

En fonction de vos besoins et du montant de vos prestations, les mutuelles sénior vous proposent la plupart du temps des formules plus ou moins adéquates. Prenez donc le temps d’étudier leurs offres afin de choisir la complémentaire santé la plus appropriée avec vos besoins. Si vous n’êtes pas enclin à de nombreux soins ou que vous savez quelles sont ceux auxquels vous devez recourir, privilégiez donc une mutuelle sénior « low cost ». Le niveau des remboursements de vos prestations sera donc calqué sur vos débours.

Les différents critères de prise en charge

Entre les frais dentaires, optiques, d’hospitalisation, d’orthodontie, de maternité ou de médecin, chacun à ses propres priorités et besoins. De ce fait, il est plus avantageux de sélectionner votre mutuelle sénior et ses formules de remboursement en fonction de vos besoins effectifs. En estimant quelles sont vos nécessités et les dépenses qu’elles peuvent entrainer, vous pourrez vous parer d’une mutuelle en totale adéquation avec vos besoins sanitaires et leurs débours.

Ainsi, si vous avez une vue qui nécessite le port de lunettes, introduisez cette formule dans votre complémentaire santé. En comparant les remboursements et les prises en charge de prestations proposés par les mutuelles, qui sont d’ailleurs très variables d’une mutuelle à l’autre, vous aurez l’opportunité de gérer au mieux vos dépenses liées à votre santé en choisissant une couverture sociale et médicale appropriée.
A qui s’adressent les mutuelles sénior pas cher ?

En règle générale, les mutuelles  à bas prix s’adressent plus particulièrement aux jeunes travailleurs, aux étudiants et aux jeunes couples. En effet, cette tranche de la population requiert moins de dépenses inhérentes à la santé que les séniors. De plus, cette catégorie de personnes a moins recours au frais optiques, d’hospitalisation ou de maternité, du fait de leur jeune âge. Les séniors ne peuvent alors que très rarement en bénéficier, un comparateur efficace reste l’outil indispensable.